Les médias sociaux nous rendent-ils plus heureux?

Je ne vous apprends certainement rien de nouveau en vous disant que nous vivons dans une société hyper-connectée. Grâce aux développements de la technologie mobile et à l’abondance des plateformes de réseautage social, l’isolation et la solitude sont devenues désuètes et très peu valorisées. Or, j’ai abordé la question dans un billet précédent, les citoyens branchés commencent à se soucier de leur trop grande présence en ligne et cherchent de plus en plus à se déconnecter afin de reprendre le contrôle sur cette technologie qui les a complètement assujettis. Les chercheurs se penchent d’ailleurs abondamment sur les impacts des réseaux sociaux sur la vie des gens, sur leur image de soi, leur identité, et même sur le bonheur et le bien-être des internautes. On réfléchit désormais à la question : « Est-ce que les médias sociaux nous rendent plus heureux ? »

Les réseaux sociaux comme Facebook fournissent une opportunité aux gens d’entrer en contact entre eux et procurent aux introvertis et aux timides un environnement favorable où ils peuvent communiquer plus aisément qu’en face à face. Les études de McKenna et al., 2002 and Morahan-Martin and Schumacher, 2003 dans Jin, B. 2013 démontrent d’ailleurs que les gens les moins à l’aise en public et les plus solitaires ont tendance à développer et entretenir des relations interpersonnelles plus facilement par le biais de l’Internet que dans la réalité.  On peut donc comprendre que les médias sociaux faciliteraient peut-être les interactions sociales et aident les plus introvertis à tisser des liens et des amitiés. Mais est-ce qu’une amitié en ligne est aussi profonde et satisfaisante qu’une amitié dans le monde réel ? Nous serions portés à dire que non.

Le groupe de travail sur l’IRB – Indice Relatif du Bonheur, définit comme « une façon nouvelle d’évaluer qualitativement et quantitativement l’état d’esprit général des populations et de les comparer entre elles. », a d’ailleurs posé la question en 2011 « Croyez-vous que l’existence des réseaux sociaux contribue, d’une quelconque façon, à enrichir votre vie? » Malheureusement nous ne pouvons pas en tirer de conclusions significatives, puisque les résultats étaient assez partagés, penchant cependant plutôt vers le Oui. Toutefois, plusieurs répondants considèrent que les nouvelles technologies ont engendré une nouvelle forme de dépendance et certains disent même ressentir une certaine pression sociale sur les réseaux sociaux. Est-ce que dépendance et pression sociale riment avec bonheur selon vous ?

Enfin, il est difficile d’établir en lien entre le bonheur et les réseaux sociaux, le bonheur étant un concept dont la définition est variable d’un individu à l’autre et est ainsi, difficilement définissable.

Et vous, pensez-vous que votre présence en ligne contribue à votre bonheur?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s