Si c’est gratuit, c’est vous qui êtes le produit !

Pour la plupart des gens, les réseaux sociaux sont une forme de divertissement où on valorise la représentation de soi et le partage au quotidien avec son cercle d’amis au sens élargi. On y partage volontiers plusieurs informations personnelles comme le statut conjugal, l’emploi, l’éducation, des photos et nouvelles (mariage, naissance, etc.), des intérêts, etc.  Les gens se soucient de plus en plus de la protection de leur vie privée, mais se rassurent rapidement en protégeant leurs données du grand public en sélectionnant des paramètres de sécurité plus stricts. Or, bien que vous ayez sélectionné des paramètres hautement sécuritaires sur certaines plateformes, vos données sont stockées et utilisées « par la machine » pour dresser votre profil et vous envoyer des offres sur mesure. Vos données deviennent donc marchandise sur le marché du Web 2.0. : On achète votre temps, votre attention, vos yeux et vos oreilles.

Le système enregistre vos données – celles que vous entrez délibérément sur les réseaux sociaux, sur les sites d’achats en ligne et sur tous les sites nécessitant un nom d’usager et un mot de passe. Mais il enregistre aussi l’information sur vos habitudes d’achat, vos intérêts, votre situation familiale, etc. selon les témoins (cookies) et l’information stockée sur votre adresse IP – générée suite à vos recherches en ligne et vos habitudes de navigation. Ces données servent alors à vous envoyer des publicités ciblées – une forme de ciblage qui n’a pas d’égal et qui entraîne des résultats plus que satisfaisants pour les entreprises.

Prenez par exemple le site d’achat en ligne Amazon.ca, avez-vous déjà remarqué qu’on vous suggère des achats semblables aux items que vous avez acheté et même cherché sur la plateforme ? Qu’on vous informe des nouvelles publications directement liées à vos champs d’intérêt ? Ce n’est pas un hasard, mais bien le fruit de puissants algorithmes mêlés aux intérêts commerciaux.

L’avenir de la publicité réside dans l’analyse des données volumineuses (big data), effectivement,

Le déferlement de données en provenance des consommateurs crée un vrai changement de paradigme pour les spécialistes du marketing qui n’ont jamais eu à leur disposition autant d’informations pour mieux cerner l’acheteur. » (Delphine Cuny, 2013, Latribune.fr)

En somme, vous n’y échapperez pas, mais réfléchissez-y la prochaine fois que vous vous abonnez à un service gratuit en ligne, ce sont vos informations personnelles que vous donnez en échange!

Publicités

Une réflexion sur “Si c’est gratuit, c’est vous qui êtes le produit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s